Rencontres

Rencontre avec Michaël Serfaty

Mardi 6 juillet 2021 à partir de 15h.

Rencontre et signature des livres avec Michaël Serfaty, auteur de « Je vous écris avec la chair des mots » (Arnaud Bizalion Editeur, 2020).

« Je vous écris avec la chair des mots » est un livre qui a été fait à partir d’un livre. Un journal intime qui a été écrit au fil du temps à partir de mots. Des témoignages qui ont été racontés à partir de corps. Des corps qui ressentent, souffrent, jouissent, pleurent, saignent, respirent, éprouvent… parce qu’ils vivent.

Michaël Serfaty n’est pas seulement un photographe, mais aussi un gynécologue. Son cabinet est un espace professionnel dédié au soin du corps, de ce substrat matériel qui précède et préside silencieusement – mais pas muettement – à notre existence symbolique. C’est un lieu intime où les femmes s’exposent. Normalement, cette confrontation ne s’accompagne pas, du moins en principe, d’une articulation verbale des expériences vécues par ces corps. Cela relève plutôt de la tâche d’un psychologue. Mais parfois, de manière inattendue, fragmentaire, confuse, tâtonnante, les corps de ces femmes deviennent parlants et le bureau de Serfaty se transforme en un espace de libre circulation des voix.

C’est donc à partir de ce matériel biographique qu’est constitué « Je vous écris avec la chair des mots ». Le livre contient une centaine d’images composées de photographies, de dessins, d’objets, de textes qui, malgré cette hétérogénéité, ont en commun le même point de départ : une des phrases que l’auteur a chassé à la volée dans son carnet personnel pendant plusieurs années de consultation. Des phrases qui, plus que de communiquer un message, nous interpellent profondément :

« Si au moins je pouvais m’aimer »

« Il m’a arraché le cœur »

« Je peur que ce soit écrit sur ma figure »

« On m’a réduit au silence »

Consciente de la puissance perceptive et affective qui habite dans les phrases de ses patientes, Sarfaty affirme dans son carnet : « La phrase ne pouvait n’être qu’un titre ou un accessoire à l’image. Elle ETAIT l’image »


Photographe : Michaël Serfaty (https://www.michael-serfaty.com/)

Editeur : Arnaud Bizalion Editeur

Avec textes de : Marie Darrieussecq et Sylvie Hugues

Date d’édition : 2020

Nombre de pages : 160

Reliure : Broché

Dimensions : 20 x 28

 

Texte: Alejandro León Cannock

Retour à la liste